Droit de la libre circulation et droit des migrations : quelle articulation ?

S. Barbou des Places et I. Omarjee, Droit de la libre circulation et droit des migrations : quelle articulation ?, CEJEC-wp, 2010/4

Version définitive corrigée à paraître aux Petites affiches

CHRONIQUE DE DROIT EUROPÉEN & COMPARÉ N°XXVIII

Centre d’études juridiques européennes et comparées (CEJEC – Université Paris Ouest – Nanterre La Défense)

« Marché intérieur et Espace de liberté sécurité justice : droit de la libre circulation et droit des migrations : quelle articulation ?»

Chapeau :

Pour les années 2010-2011[1], le Centre d’études juridiques européennes et comparées de l’Université Paris Ouest – Nanterre La Défense (www.cejec.eu) propose de consacrer ses travaux au thème : « Marché intérieur et Espace de liberté sécurité justice : liens et ruptures »[2]. Il s’agit d’étudier les passages, les changements ou/et les continuités qui caractérisent l’émergence d’un « espace de liberté, de sécurité et de justice » dans un droit de l’Union européenne construit historiquement pour le marché et par le marché.

Dans ce 28e numéro de la chronique Ségolène Barbou des Places et Ismaël Omarjee s’intéressent aux rapports entre le droit de la libre circulation et le droit des migrations, sous deux angles : le régime juridique de la mobilité des personnes en Europe et le statut des ressortissants des États tiers dans l’Union européenne.


[1] En 2008 et 2009, le CEJEC a consacré ses chroniques à « une approche critique du vocabulaire juridique européen ».

[2] Les travaux prennent la forme d’un cycle de débat coordonné par S. Robin-Olivier, codirectrice du CEJEC. Voir déjà au titre de ce thème général : M. Fallon et J.-S. Bergé, « Marché intérieur et Espace de liberté sécurité justice : la dimension spatiale des espaces», chroninque du Cejec n° 27, LPA, à paraître.